Je vivais une peine d’amour avec moi-même, une peine d’amour qui n’en finissait plus… Je me regardais dans les vitrines et,  soit je détournais le regard, soit je scrutais ce reflet jusqu’à me rendre inconfortable. Ce n’était pas seulement une question de poids. C’était une question de bien-être, de sensation et de confort dans mon propre corps. Résultats des courses: je m’empiffrais pour engloutir ces émotions que je ne voulais ni vivre ni nommer. Sucre, gâteaux, biscuits, pâtes gratinés, je mangeais tout ce qui pouvait obstruer la communication entre moi et mon corps.  J’étais déconnectée.

Je m’enlignais vers un diabète de type B et je le sentais. Je savais que je me bousillais la vie, la santé; je me levais fatiguée et je me couchais épuisée.  J’avais perdu mes envies, mes désirs, j’étais ankylosée de la tête aux pieds, et c’était devenu mon état normal, habituel et quotidien.  Je me sentais dans un épais brouillard plus souvent qu’autrement…

J’avais cessé de l’aimer, j’étais en instance de divorce avec mon corps. Quand il avait soif je ne l’entendais plus, quand il était fatigué, je ne l’écoutais plus, j’oubliais carrément de manger pour triplement manger ensuite. 46 livres plus tard, j’ai changé d’idée. J’ai eu envie de pratiquer une communication saine avec ce corps bienveillant.  Un matin en sortant de la douche, j’ai ressenti l’urgence de rester jeune et de me sentir jeune, libérée, légère.  J’ai pris conscience de la bienveillance de mon corps qui me donne tout ce qu’il a offrir jour après jour.  J’ai décidé de faire mieux pour être mieux.

girafe too fabulousCapter ma santé est devenue mon mantra. Changer d’idée à propos de moi-même et me donner une chance de me sentir mieux.

Aujourd’hui j’en prends soin, c’est mon véhicule, mon premier partenaire. J’ai cessé de mettre des étiquettes sur mon corps. J’avais trop de ceci, trop de cela, il lui manquait ceci et cela, mes cheveux frisaient trop, mon nez, mes hanches, mes cuisses, la cellulite, les vergetures, les seins, les fesses, Alouette Ah….

Je suis trop Fabuleuse pour être un stéréotype…

Après deux ans, j’avais éliminé 46 livres, je n’ai pas suivi de régimes, ni de diètes. Je fournis à mon corps tout ce dont il  a besoin pour être dans un état optimal et il me le rend bien ! J’ai plutôt  adopté un nouveau style de vie. Je me nourris mieux. Je mange moins. Je me sens fabuleuse! Je suis maintenant l’alliée de mon corps pour la vie. Ça m’a demandé des efforts, j’ai dû transformer quelques habitudes pour offrir à mon corps le meilleur de moi-même, jour après jour. J’ai transformé mes pensées, j’ai créé mon propre modèle de bien-être.  Mes standards de beauté se trouvent à l’intérieur de moi, je me sens belle quand je me sens dynamique, énergisante, légère et hydratée.  Mon corps me parle, je l’entends et je l’écoute.

Pour changer de peau, j’ai surmonté des obstacles, j’ai  relevé des défis intérieurs, j’ai transformé mes difficultés en objectifs.  Je me suis intéressée à la neuropsychologie, à la science de la transformation. Je sais profondément qu’en changeant d’idée à propos de soi nous changeons notre monde aussi. J’ai aidé des amis à changer d’idées, à se prendre en main. Je me rends compte que tout le travail que j’ai accompli sur moi-même pouvait servir à d’autres, à vous. Si vous êtes prêtes, si vous êtes prêts à entreprendre une révolution intérieure, je suis prête pour vous.

Capteure Santé est devenue une entreprise, ma vie, ma mission. Je suis prête à partager ce que j’ai appris. Vous avez tout ce qu’il faut pour atteindre vos objectifs de mieux-être. Il s’agit de découvrir où se cache votre métamorphose et de la révéler au grand jour, un jour à la fois.  Maintenant il n’en tient qu’à vous.

Cliquez Santé!  Captez votre Santé. Inscrivez-vous

Votre santé, c’est pas plus simple que ça!